Suivre des traces de sabots c'est marcher vers une histoire fabuleuse. ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Princesse & Kynareth

Aller en bas 
AuteurMessage
Satine

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles, parce que c'est une d'elles que tu es aujourd'hui ♥

Informations
Boutons d'Or: 27
Bons saillies: 0

MessageSujet: Princesse & Kynareth   Jeu 29 Aoû - 3:40



Dernière édition par Satine le Lun 21 Oct - 5:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satine

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles, parce que c'est une d'elles que tu es aujourd'hui ♥

Informations
Boutons d'Or: 27
Bons saillies: 0

MessageSujet: Re: Princesse & Kynareth   Jeu 29 Aoû - 3:49

« En travaillant ensemble et en réunissant nos richesses,
nous pouvons accomplir de grandes choses. »

Je quittai l’écurie, suivie de Princesse. Les sabots de cette dernière, ferrés, claquaient sur le sol, et le son qu’ils faisaient résonnait. Un peu en avant de ses épaules, je restai tout de même au niveau de son encolure. Je tenais la longue longe, enroulée, pour l’instant. Je la lui lâcherai plus tard. Nous quittâmes le domaine équestre du Galoupet tranquillement, au pas. Je laissai Princesse regarder partout. Je n'avais aucune idée de notre destination, je me laissai guider par mon instinct, et aussi un peu par ma jument dorée. Elle, visiblement, avait déjà choisi l'endroit où nous allions. Nous passâmes par un chemin sablonneux qui longeait la forêt et qui menait à la route. J’espérai que Princesse n’avait pas peur des voitures. Si pour l’instant, elle n’avait montré aucun signe de nervosité, je préférai rester prudente. Je la connaissais seulement depuis la veille, je n’avais aucune envie de la perdre ou de la laisser se blesser. Lorsque nous atteignîmes la route, je tirai doucement sur la longe, accompagnant mon geste d’un :

"Oh, là."

Princesse réagit à ma voix autant qu’à la longe, et elle s’arrêta et nous attendîmes qu'une âme charitable daigne s'arrêter pour nous laisser passer. Ce que fit une Twingo blanche. Je souris gentiment au conducteur pour le remercier puis nous traversâmes. Donc, notre destination était la plage. Je voyais un peu la mer à l’horizon, les dunes de sable me la cachant au trois quart. Suivie, ou plutôt suivant Princesse, nous serpentêmes entre les dunes puis je m’arrêtai, arrêtant aussi ma jument dorée en regardant autour de nous. Derrière nous, les dunes de sable. Sur nos côtés, la plage s'étendait à l'horizon. A cause de l’heure matinale, la plage était presque déserte, à l’exception d’un ou deux courageux qui s’étaient levés tôt ou qui ne s’étaient pas couchés du tout.

Il y avait une centaine de mètres entre les dunes et la mer. Une belle mer claire sur les bords, d'un beau bleu pur plus loin sur laquelle un peu d'écume glissait, vestige de petites vagues passées par là. Le soleil se reflétait à plusieurs endroits sur l'eau. Une fois de plus, je songeai que la plage était un paradis. Joyeuse, j'indiquai à Princesse de me suivre, de s'approcher un peu de l'eau, puis de s'arrêter. Je me débarrassai de mes vêtements, ne gardant sur moi que mon maillot de bain. Une baignade me semblait idéale. En me retournant, je constatai que Princesse rentrait dans l'eau, sans m'attendre.

"Hé !" lui criai-je. "Attends moi !"

La longe ne craignant pas l’eau, je la lâchai, ne la tenant plus que par le bout. Ainsi, Princesse aurait toute sa liberté. Je partis en courant vers l'eau et je plongeai dans les petites vagues. Princesse me vit passer devant elle puis ne m'aperçut plus dans l'eau, lorsque je plongeai. Du coup, elle hennit pour m'appeler. Pour l’instant, j’étais la seule qui lui avait manifesté un peu d’intérêt, depuis très, très, très longtemps. Si je disparaissais, qu’est-ce qui lui arriverais ? Je remontai à la surface à ce moment là, sans l'avoir entendu et la jument me rejoignit rapidement. Elle trotta, ses sabots faisant un clapotis joyeux dans l’eau, éclaboussant partout, jusqu’à ce que l’eau, trop haute, lui atteignent les genoux. Elle ne levait plus assez les jambes pour taper la surface de l’eau, et elle fut obligée de ralentir et, progressivement, de se mettre à nager. Je m'écartai du bord pour me diriger vers la plate-forme, à une cinquantaine de mètres du bord. Princesse, de loin, me suivit en nageant. Elle avançait plus vite que moi. Je n’allais pas jusqu’à la plate-forme, et je fis demi-tour à mi-parcours. Princesse était très démusclée, et l’eau l’aiderait sans doute à se remettre en forme. Nager lui serait profitable, sans compter qu’elle semblait particulièrement aimer ça. Souriant, je plongeai à nouveau, longe dans la main, et je me dirigeai vers la jument. Je remontai à plusieurs mètres d’elle, je n’avais pas envie de prendre un coup de sabot.

"Je suis là ma belle, je suis là."

La jument, affolée, me cherchait des yeux. Elle se tourna immédiatement vers moi lorsqu’elle entendit ma voix, et elle voulut me rejoindre. Je nageai alors vers le bord de l’eau. Lorsqu’elle eut à nouveau pied, la jument cessa de nager, pour marcher. Doucement, parce que l’eau freinait ses mouvements. Récupérant la capacité de marcher, je remontai un peu, de manière à ce que l’eau ne m’arrive plus qu’à la taille. Princesse me rejoignit.

"Tout doux ma grande. Si tu me pousses, je tombe !" fis-je en souriant.

Elle venait de me donner un léger coup de tête amical, comme pour me dire « Ne m’abandonne pas ! ». Et la réponse était claire, je ne l’abandonnerai jamais. Je caressai son épaule, trempée, et j’emmêlai mes doigts dans sa crinière mouillée. Nous remontâmes un peu de manière à ce que l’eau atteigne mes genoux, puis j’éclaboussai doucement la jument. Une manière détournée de lui communiquer que je voulais jouer. Elle répondit à mon invitation avec plaisir, et nous commençâmes à courir. Moi en m’éloignant un peu, et elle, en me poursuivant. Nous étions un peu remontée mais nous avions toujours les pieds et les chevilles dans l’eau, et nous éclaboussions à chaque pas, tant elle que moi. Un coup c’était moi qui la poursuivait, et celui d’après, c’était l’inverse. Nous jouâmes comme ça trois bon quart d’heures, avant de nous arrêter. J’étais complètement morte et essoufflée. Mais les yeux de la jument brillaient de plaisir, et ça, ça valait tout les épuisements du monde. Je l’observais. Sa tête était haute maintenant, et ses yeux, brillants. Ses oreilles étaient pointées vers moi, en avant, et elle me regardait. Le soleil se reflétait sur sa robe mouillée, sa crinière et son toupet tombaient en mèches emmêlées et désordonnées sur son chanfrein et son encolure.

Les gens qui passaient nous avaient regardé jouer, interdits. Une fille, et un cheval. Ils ne nous connaissaient pas mais nous avaient observés. Je tenais toujours le bout de la longe, mais quand la jument revînt doucement vers moi, je la raccourcis. Je saisis mon pantalon et mon t-shirt, ayant la flemme de les porter, je déposai le tout sur le dos de la jument dorée. Elle me regarda faire, étonnée, mais ne bougea pas. Je flattai son encolure. Je saisis mes chaussures d’une main, et nous quittâmes la plage, marchant tranquillement. En dehors de la route, tout le chemin était en herbe, je n’aurais donc pas mal au pied. En plus, c’était entre les champs et la forêt, donc les gens ne me regarderaient pas comme si j’étais folle de me balader en maillot de bain.

Princesse marchait tranquillement, la tête haute et les oreilles en avant. Elle broutait une touffe d’herbe de temps à autre, mais sinon, elle regardait partout autour d’elle. Un peu avant d’arriver au domaine, j’étais sèche, et je me rhabillai.

Nous continuâmes, pas après pas, à nous rapprocher du domaine. L’eau et le jeu avaient été bon pour les muscles de Princesse. Et en faisant ça régulièrement, elle se musclerait très vite. La main droite emmêlée dans sa crinière et marchant côte à côte, nous rentrâmes. Dans le domaine, puis dans l’écurie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fruiti

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 19
Localisation : Over the rainbow ... <3

Informations
Boutons d'Or: 9
Bons saillies: 0

MessageSujet: Re: Princesse & Kynareth   Ven 30 Aoû - 22:20

Princesse va se remettre rapidement de sa dépression avec tant d'attentions, continue !

+ 4 points de de forme
+ 5 points de confiance
+ 5 points de moral
+ 2 points de randonnée
+ 6 BO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Princesse & Kynareth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Princesse & Kynareth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galoupet :: Alentours :: Les pistes de balade-
Sauter vers: