Suivre des traces de sabots c'est marcher vers une histoire fabuleuse. ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Black Moon s'en va sur la carrière lunaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Black Moon

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 11/09/2013

Informations
Boutons d'Or: 23
Bons saillies:

MessageSujet: Black Moon s'en va sur la carrière lunaire   Dim 15 Sep - 6:28

Je conduisais Hator dans la carrière. Il me suivait sans dire grand chose mais je savais pertinemment que ce n'était que le début. Pour le moment il était sage mais je risquais de mordre la poussière. J'étais accompagnée de sa propriétaire et de Kyle. Les deux personnes nous avaient emboîté le pas lorsqu'on était sorti du box. Je réglais mes étriers et me hissais sur le dos de l'étalon. Il resta impassible au montoir. Je caressai son encolure du bout des doigts pour le féliciter puis je pressai ses mollets. Hator prit le pas. C'était un pas très... Désarçonnant. Il n'était pas concentré et tout ses mouvements étaient saccadés. Je lâchai les rênes. Il redressa la tête, peu habitué à n'avoir pas de contact et continua à marcher. Ces mouvements étaient toujours saccadés et lents mais c'était déjà mieux que quelques minutes plus tôt. Il semblait qu'il préférait être libre. Il me le semblait jusqu'à ce que...

Et bien jusqu'à ce qu'un animal invisible fasse son apparition. Nous étions près de la barrière, au pas. J'essayais de ne pas trop le stimuler car je savais que si monsieur était trop stimulé il arrêterait complètement tout effort. C'est à ce moment qu'il regarda vers l'extérieur, s'arrêta et d'un coup fit un brusque bond sur le côté. J'étais préparée alors je me tenais. Malheureusement je n'avais pas pensé à reprendre les rênes et le voilà m'embarquant d'un bout à l'autre de la carrière tant dis que je faisais mon possible pour tenir dessus. Je ne tombais heureusement pas et à force de le calmer avec ma voix l'étalon se calma aussi.

Les naseaux frémissants, la tête haute et la queue relevée, nos souffles saccadés, tel était notre état lorsque tout fut fini. Je repris mes rênes comprenant qu'il ne fallait pas le lâcher deux secondes celui-ci et je le marchais. A nouveau il avait une allure saccadée mais son rythme était beaucoup plus soutenu. Il marchait rapidement, en alerte. Je le travaillais du mieux possible en piste intérieure et sur des courbes mais rien à faire il n'arrivait plus à se concentrer. Tête en hauteur, figures bâclées, il ne faisait plus qu'attention à l'extérieur.

Je le mis au trop sur des courbes mais ni sa tension ni son attention ne revirent à la normal. Il tirait vers l'extérieur et je savais son attention accaparée par le truc invisible. Il me fallait trouver autre chose. Quelque chose qui le concentre vraiment et qui lui donne envie de se concentrer. Je le passai au pas. Je ne savais pas encore quelles disciplines il appréciait particulièrement alors j'essayais quelque chose de nouveau, complètement différent. Je le mis au pas et demandais à son ancienne propriétaire de placer trois connes en un triangle.

Une fois tout en place, j’emmenais l'étalon sentir ces barils rouges afin de le désensibilisé. Il était toujours préoccupé par l'extérieur mais mes trucs semblaient l'intéresser un petit peu quand même. Je pariais qu'il n'avait jamais essayé ça au paravent. Je le mis au trop sur la piste puis me dirigeais vers le premier plot. Il avait le trop rapide, c'était excellent. Je le fis tourner autour du premier baril avant de le lancer sur la pointe du triangle. Il suivait les indications sans broncher et cheval bien dressé, il s'incurva parfaitement lors des cercles. J’enchaînais finalement sur le dernier. Je le laissai au trop et augmenta les foulées. Il hocha de la tête et on recommença l'exercice à nouveau. Il semblait prendre du plaisir à le faire. En tout cas il le faisait sans rien dire.

Je le mis au galop. Il fit quelques foulées sur une ligne droite avant de repasser au pas, démotivé. Je le relançais mais pris directement la direction des barils. Il avait compris l'exercice car je n'eus presque pas à lui demander de tourner : il le faisait de lui-même.Je l’accélérais, il ne demandait que ça. Malheureusement, il fut rapidement agacé et s'arrêta en pleine cercle. Je manquais de manger la poussière mais j'arrivais à me redresser.
    "D'accord pépère on s'arrête."


Je descendais puis enlevais la selle et le filet. En liberté dans la carrière, l'étalon passa devant l'objet invisible sans problème et eut même assez de force pour faire un galop contre un oiseau. Le cheval noir se détendit, profita de l'instant de liberté pour se rouler et pour se défouler. Je désespérai un petit peu : je n'avais monté qu'une demi-heure. Mais je me rassurai en me disant que je le connaissais encore peu et qu'il nous fallait du temps pour qu'on se connaisse vraiment. Je pris son licol et rentra finalement l'étalon qui me suivi assez content au box.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archedepoe-v2.forumactif.org/
Rainbow
Admin
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 28/04/2013

Informations
Boutons d'Or: 0
Bons saillies: 0

MessageSujet: Re: Black Moon s'en va sur la carrière lunaire   Dim 15 Sep - 7:10

Je ne le voyais pas paresseux le petit noir, armes toi de courage Razz

+ 5 BO
+ 2% de confiance
+ 4% de forme
+ 2% de moral

+ 3 pts en dressage
+ 1 pts en western
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://galoupet.forumgratuit.be
 
Black Moon s'en va sur la carrière lunaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hémérocalles chez Vérone ... Floraison 2010
» Romain Jérome Steel Moon Black
» nepenthes sanguinea black beauty
» Scabieuse 'Chile Black'
» Black Stories 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galoupet :: Infrastructures :: La carrière-
Sauter vers: